Alerte Météo : Vague de Chaleur Attendue au Maroc de Mardi à Vendredi

0

Une vague de chaleur d’une intensité significative est prévue de mardi à vendredi dans plusieurs provinces marocaines, avec des températures atteignant jusqu’à 47°C. La Direction générale de la météorologie (DGM) a émis une alerte de niveau de vigilance « orange » en réponse à cette situation.

La vague de chaleur débutera mardi avec des températures oscillant entre 41 et 45°C dans les provinces de Figuig, Jerada, Zagora, Tinghir, Errachidia, et Tata.

De mercredi à jeudi, les températures varieront entre 39 et 42°C dans les provinces de Ouezzane, Guercif, Taourirt, Oujda-Angad, Jerada, Figuig, Boulemane, Sefrou, Moulay Yacoub, Taounate, Taza, Fès, Khouribga, Settat, Chichaoua, Youssoufia, et Ouarzazate.

Enfin, de mercredi à vendredi, des températures entre 42 et 47°C sont attendues dans les provinces de Fquih Ben Salah, Beni Mellal, El Kelaa des Sraghna, Marrakech, Rehamna, Khenifra, Zagora, Tinghir, Errachidia, Taroudant, Tata, Assa-Zag, Es-Semara, et Aousserd.

Cette vague de chaleur s’inscrit dans un contexte de réchauffement climatique global. L’ONU alerte que le monde est sur une trajectoire de réchauffement de 2,5°C à 2,9°C, accentuant ainsi la fréquence et l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Le Maroc, comme de nombreux autres pays, est de plus en plus confronté aux défis posés par le changement climatique. Les agriculteurs marocains, par exemple, se trouvent en première ligne face à ces défis, notamment en termes de gestion de l’eau. La hausse des températures et les vagues de chaleur prolongées mettent une pression supplémentaire sur les ressources en eau déjà limitées du pays.

Il est crucial que les habitants des provinces concernées prennent des précautions pour se protéger contre cette vague de chaleur. Les autorités locales et nationales continuent de surveiller la situation et de fournir des mises à jour régulières pour garantir la sécurité de la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.