Démantèlement d’un réseau criminel à l’hôpital de Fès lié au décès d’enfants atteints de cancer

0

 

Un réseau criminel opérant au sein de l’hôpital de Fès, impliqué dans le décès d’enfants atteints de cancer, a été démantelé par la Brigade régionale de la police judiciaire. Deux médecins, quatre infirmiers, et deux surveillants généraux de l’établissement sont actuellement en garde à vue, tandis que neuf autres suspects, dont des médecins et des infirmiers, sont poursuivis en liberté provisoire.

L’enquête, ouverte depuis plusieurs mois, semble pointer vers des accusations de négligence et de corruption, ayant conduit à la tragique fin de jeunes patients. Les mis en cause seront présentés devant le procureur général après la fin de la garde à vue.

Ce scandale éclate dans le contexte de l’affaire de « vente de nourrissons », où un médecin, deux infirmiers et 27 autres individus sont déjà impliqués. La police judiciaire a récemment arrêté 30 individus, dont des agents de sécurité, professionnels de santé, et intermédiaires, pour leur participation présumée dans des actes de chantage, de menaces, et de trafic de nouveau-nés.

Ces révélations mettent en lumière la nécessité de réformes et de mesures rigoureuses pour assurer la sécurité et l’intégrité des services médicaux, tout en renforçant la confiance du public dans le système de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.