Gaza à l’ONU, le Maroc renouvelle son appel à cesser les agressions militaires et à préserver les chances de paix

0

 

Lors d’une session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc, Omar Hilale, a réitéré l’appel du Maroc à mettre fin aux agressions militaires dans la région du Moyen-Orient. Il a souligné que la région avait été le théâtre d’actes de violence contre les civils et leurs biens, y compris les hôpitaux, ainsi que de violations du droit international et du droit humanitaire international au cours des dernières semaines. Ces événements représentent une source majeure de préoccupation pour le Maroc.

Le Maroc a appelé à réduire l’escalade, à mettre fin à l’effusion de sang et aux agressions militaires, tout en insistant sur la nécessité de protéger les civils conformément aux principes du droit international et aux valeurs humaines communes. Le pays a également souligné l’importance de permettre la livraison rapide, continue et en quantité suffisante de l’aide humanitaire à la bande de Gaza. Le Maroc s’oppose aux solutions et aux idées visant à déplacer ou à déporter les Palestiniens de leur territoire, ce qui mettrait en danger la sécurité des pays voisins.

Le Maroc a également plaidé en faveur d’un véritable processus de paix aboutissant à la solution à deux États, avec l’établissement d’un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux frontières du 4 juin 1967, vivant côte à côte avec Israël.

Omar Hilale a rappelé qu’après le sommet de la paix au Caire le 21 octobre, le Maroc et huit pays arabes ont appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à engager les parties à un cessez-le-feu immédiat et durable et à faciliter l’accès à l’aide humanitaire à la bande de Gaza. Les groupes arabes, islamiques et des pays non-alignés ont également appelé à une session extraordinaire de l’ONU après l’échec du Conseil de sécurité à adopter une résolution mettant fin à la situation tragique à Gaza. Ils espèrent que la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU offrira de l’espoir aux peuples de la région et constituera une étape importante vers une solution à la crise actuelle.

Le Maroc, sous la conduite du roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, reste attaché à la paix et se tient prêt à coordonner avec les partenaires internationaux pour mettre fin à la situation tragique et dangereuse à Gaza. Le pays réitère sa solidarité avec les droits légitimes du peuple palestinien, en se fondant sur la légitimité internationale et la solution à deux États. Le Maroc soutient l’établissement d’un État palestinien indépendant avec Jérusalem-Est comme capitale sur les frontières du 4 juin 1967, vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël. Le Maroc souligne également l’importance de préserver le statut juridique et historique de la ville d’Al-Qods, en vue de promouvoir la paix et la stabilité dans la région.

 

MAP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.