Intoxication alimentaire à Tiznit : fermeture d’un snack et saisie de viande avariée

0

La ville de Tiznit a récemment été le théâtre d’un grave incident d’intoxication alimentaire, ayant conduit à la fermeture d’un snack local. Les autorités ont pris cette décision après que 38 cas d’intoxication ont été enregistrés la semaine dernière. Parmi ces cas, deux personnes restent sous surveillance médicale.

Le 25 juin, 30 personnes ont été intoxiquées après avoir consommé des sandwichs dans un fast-food situé sur la place El Mechouar à Tiznit. Certains de ces cas ont été jugés critiques. Au 2 juillet, le nombre de personnes touchées est passé à 38, dont 36 ont pu quitter l’hôpital. Deux personnes sont toujours en traitement dans les centres hospitaliers régionaux de Tiznit et à l’hôpital Hassan II d’Agadir.

Les médias locaux rapportent que la police administrative de Tiznit a saisi une grande quantité de viande avariée, destinée à la consommation dans le même snack, quelques mois avant l’incident. En conséquence, le snack a été fermé et la licence de son propriétaire a été retirée, en attendant le verdict de la justice.

Ce type d’incident n’est pas isolé. Des cas similaires d’intoxication alimentaire ont été signalés à Marrakech. Cette situation met en lumière l’importance de la sécurité alimentaire et de la surveillance sanitaire dans les établissements de restauration rapide.

Il est crucial pour les consommateurs de rester vigilants concernant la qualité des aliments qu’ils consomment, particulièrement dans les fast-foods. Les autorités continuent de surveiller et de réguler les standards sanitaires pour éviter de futurs incidents.

L’incident de Tiznit souligne la nécessité d’une stricte application des normes sanitaires pour prévenir les intoxications alimentaires. Les mesures prises par les autorités locales montrent leur engagement à protéger la santé publique et à sanctionner les contrevenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.