La condamnation pour incitation à la débauche des auteurs de la chanson « Kobi atay »

0

 

La chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Fès a rendu son verdict ce lundi 29 avril, condamnant les deux auteurs de la chanson controversée « Kobi atay » à deux ans de prison ferme chacun, accompagnés d’une amende de 500 dirhams. Cette décision fait suite à des accusations d’incitation à la débauche des filles mineures dans les paroles de la chanson.

La chambre a estimé que les paroles de « Kobi atay » contenaient une incitation explicite à la débauche des mineures, en violation de l’article 497 du Code pénal marocain, qui prévoit des peines allant de 2 à 10 ans d’emprisonnement pour de tels actes.

L’association Touche pas à mon enfant a vivement critiqué la chanson, la qualifiant d' »indécente » et soulignant qu’elle encourageait l’exploitation sexuelle et le viol des mineures. Dans un communiqué, l’association a appelé à une action collective de la société civile et des organisations de défense des droits de l’homme pour lutter contre la pédophilie et protéger les enfants victimes de viol.

L’arrestation des personnes impliquées dans cette affaire a été soutenue par un rapport de la police judiciaire et une lettre de la présidence du Ministère public, démontrant ainsi l’engagement des autorités à lutter contre ce type de crimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.