La Première Dame de Côte d’Ivoire et la Princesse Lalla Asmae inaugurent une Initiative Humanitaire au Maroc

0

 

La Première Dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, a conclu sa visite de travail au Maroc après avoir marqué le lancement de la deuxième phase de la campagne « Unis, on s’entend mieux ». L’initiative vise à restaurer l’ouïe de jeunes Africains défavorisés, un pas audacieux vers l’amélioration de la santé auditive des enfants sur le continent.

Lors de son départ de l’aéroport de Rabat-Salé, Mme Ouattara a été honorée par une section des Forces Auxiliaires et saluée par le wali de la région, Mohamed Yacoubi, témoignant de l’accueil chaleureux réservé à la délégation ivoirienne.

La visite a été marquée par des moments emblématiques, notamment la rencontre entre Mme Ouattara et Son Altesse Royale la Princesse Lalla Asmae, présidente de la Fondation Lalla Asmae. Ensemble, elles ont visité le siège de la Fondation à Rabat, soulignant ainsi l’importance d’une collaboration inter-africaine pour des initiatives humanitaires.

Le point culminant de la mission a été le lancement du programme de dépistage néonatal de la surdité dans la région de Rabat-Salé-Kénitra. Un pas concret vers la prévention et la prise en charge précoce des troubles de l’audition chez les nouveau-nés.

La Fondation Lalla Asmae a également inauguré le Centre de diagnostic et de réhabilitation de l’audition, un établissement dédié à l’amélioration de la qualité de vie des enfants atteints de troubles auditifs.

Les salutations de dignitaires locaux, dont le président de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Rachid El Abdi, et le gouverneur de la préfecture de Salé, Omar Touimi, ont marqué le départ de Mme Ouattara. Le soutien continu du Maroc à cette initiative humanitaire a été souligné par la présence de l’ambassadeur du Royaume en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani.

La mission de la Première Dame de Côte d’Ivoire a réaffirmé l’engagement continu envers des projets humanitaires qui transcendent les frontières nationales. « Unis, on s’entend mieux » et le programme de dépistage néonatal de la surdité sont des exemples concrets d’une coopération fructueuse entre la Côte d’Ivoire et le Maroc pour améliorer la vie des enfants africains les plus vulnérables.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.