La révolution de la mode en Arabie saoudite : Tima Abid à l’avant-garde

0

 

Tima Abid, une pionnière de la mode saoudienne, a débuté sa carrière à une époque où les défilés de mode étaient pratiquement inacceptables dans le royaume ultra-conservateur. Jadis focalisé presque exclusivement sur les pèlerinages religieux, le pays connaît aujourd’hui une transformation spectaculaire. La présentation de la dernière collection de Tima Abid, avec des mannequins souvent tête nue défilant sur une passerelle au-dessus de l’eau, montre le chemin parcouru.

L’événement s’est déroulé dans un grand hôtel de luxe sur l’île d’Ummhat Alshaikh, accessible uniquement par bateau ou hydravion. Le défilé au coucher du soleil a donné le coup d’envoi de la première Semaine de la mode de la mer Rouge, une étape importante pour la mode saoudienne et pour le secteur touristique naissant, essentiel pour diversifier l’économie du premier exportateur mondial de pétrole.

Les tenues présentées étaient faites de matières soyeuses ou de tissus transparents, avec des modèles montrant parfois des jambes et des bras dénudés, et même des décolletés plongeants, le tout dans des tons blancs et beiges. Un autre défilé, le lendemain, a été présenté comme le premier à montrer des maillots de bain, marquant un changement considérable dans ce pays où les femmes devaient porter des abbayas il y a encore moins de dix ans.

« On peut dire que c’est de l’audace, mais je vois ça différemment: suivre le rythme de la mondialisation », a déclaré Tima Abid. « Les restrictions qui existaient auparavant ont été abolies, et cela nous a donné l’occasion de montrer notre créativité d’une manière plus belle ».

L’Arabie saoudite montre sa détermination à rivaliser non seulement avec Dubaï, mais aussi avec d’autres capitales de la mode, comme l’a affirmé Lojain Omran, présentatrice saoudienne de l’émission « Bonjour le monde arabe ». « Si vous voulez atteindre un public international dans le domaine de la mode, vous devez toucher tous types de personnes, les conservateurs et ceux qui sont à l’opposé », a-t-elle ajouté.

Le complexe où a eu lieu le défilé, avec des villas en bord de mer à près de 2.000 dollars la nuit, fait partie de Red Sea Global, un méga-projet au cœur du programme de réformes Vision 2030 initié par le prince héritier Mohammed ben Salmane. Les plages et leurs palmiers sont considérées comme des attractions majeures, et la Semaine de la mode de la mer Rouge était en partie destinée à mettre en valeur ce potentiel touristique, a déclaré Burak Cakmak, directeur général de la Commission saoudienne de la mode.

L’Arabie saoudite investit massivement dans la mode et le tourisme, malgré les critiques sur la situation des droits humains dans le royaume. Le mannequin Beatris Resende, originaire du Brésil, a exprimé son désir de voir les stéréotypes sur le Moyen-Orient disparaître, en encourageant les gens à mieux connaître la région.

En assistant aux préparatifs du défilé de Tima Abid, la styliste saoudienne Alanoud Badr a déclaré que c’était « quelque chose auquel on ne s’attendait pas ». « Rien à envier aux Maldives! », a-t-elle dit, soulignant ainsi l’essor de l’industrie touristique saoudienne.

Avec ces avancées, l’Arabie saoudite s’affirme sur la scène internationale de la mode, tout en poursuivant son ambitieuse transformation économique et sociale sous l’égide de Vision 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.