Le Gouvernement Marocain Prévoit des Réformes Sociales pour Soutenir la Classe Moyenne

 

Le gouvernement marocain se penche sur la situation sociale de la classe moyenne à partir de l’année prochaine, selon les déclarations du porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

En attendant, le gouvernement poursuit des réformes structurantes dans divers secteurs tels que la protection sociale, la santé, l’éducation nationale et l’investissement, toutes jugées bénéfiques pour la classe moyenne.

Lors d’une conférence de presse, Mustapha Baitas, également ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, a été interrogé sur les mesures prises pour préserver le pouvoir d’achat de la classe moyenne face à la réduction progressive de la mission de la Caisse de compensation et à l’aide directe aux familles démunies. Il a évoqué une prime de 100 000 dirhams pour l’achat de logements d’une valeur comprise entre 300 000 et 700 000 dirhams, présentant cette initiative comme un moyen de soutien.

De plus, le projet de loi de finances (PLF) pour l’année 2024 prévoit d’élargir l’exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à tous les médicaments et aux matières premières entrant dans leur composition, ainsi qu’au beurre. Ces mesures sont destinées à profiter à la classe moyenne.

Le gouvernement envisage également une hausse possible des salaires l’année prochaine, montrant ainsi son engagement envers l’amélioration de la situation économique et sociale de la classe moyenne marocaine.

vous pourriez aussi aimer