Le Maroc en Avant-Plan : Les Réussites du Programme OIM-PNUD pour la Migration et le Développement

0

L’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) et le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), en partenariat avec le Gouvernement du Maroc, ont organisé le séminaire national de clôture du Programme Mondial OIM-PNUD – « Placer la Migration au Service du Développement Durable » les 23 et 24 octobre 2023 à Tanger, avec le soutien de la Direction du Développement et de la Coopération Suisse (DDC).

Le programme conjoint OIM-PNUD, mis en œuvre dans 11 pays, dont le Maroc, a franchi trois phases significatives. Il a initié une dynamique visant à améliorer la cohérence des politiques en matière de migration, renforcer les capacités des acteurs et mettre en place des mécanismes de coordination pour intégrer la migration dans les stratégies de développement, tant au niveau national que régional.

Au cours de ces quatre dernières années, le Programme Mondial a joué un rôle essentiel dans le soutien à l’opérationnalisation et la territorialisation des politiques migratoires au Maroc. Grâce à cette collaboration fructueuse entre les parties prenantes du programme, les mécanismes de gouvernance des migrations ont été renforcés aux niveaux national et local, notamment dans les régions de l’Oriental, de Souss-Massa et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, comme l’a souligné la Cheffe de Mission de l’OIM au Maroc, Mme Laura Palatini.

L’événement a été l’occasion de dresser le bilan des réalisations du programme au niveau national et d’échanger sur les leçons apprises et les bonnes pratiques. Pour le Maroc, impliqué dans les phases II et III du programme, plusieurs actions ont été entreprises, notamment l’élaboration du plan régional « Santé et Migration (PSNSI), 2021-2025 » dans la région de l’Oriental, des feuilles de route stratégiques sur la migration et le développement, le renforcement des capacités des acteurs territoriaux en matière de gouvernance régionale de la migration, ainsi que des initiatives locales de sensibilisation et d’amélioration des connaissances. Une étude sur l’évaluation des opportunités d’emploi pour les migrants dans le secteur privé et l’entrepreneuriat a également été réalisée au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

Le programme a facilité l’accès des migrants aux services de base, tels que la santé et l’emploi, en mettant en place des cellules d’écoute dans les centres de santé d’Al Andalous à Oujda et d’Al Moukamawa à Berkane, offrant un accompagnement personnalisé à 751 personnes en matière de prise en charge psychosociale et de santé, ainsi qu’un incubateur à Tanger destiné à renforcer l’employabilité des jeunes, y compris les migrants. Dans cette optique, 2 639 migrants et citoyens marocains ont été orientés et intégrés sur le marché de l’emploi dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

De plus, le Programme Mondial a favorisé l’intégration de la migration dans les programmes locaux, notamment dans le Plan de développement régional des trois régions susmentionnées, contribuant ainsi de manière significative à l’amélioration de la santé des individus pris en charge, comme l’a souligné Mme Hanane Laasri, conseillère à l’association Maroc Solidarité Médico-sociale (MS2).

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.