Les PME Marocaines sous-estiment le Risque Cyber, selon une Étude de Kaspersky

Les PME Marocaines sous-estiment le Risque Cyber, selon une Étude de Kaspersky
0

Une récente étude menée par Kaspersky, leader mondial en cybersécurité, met en lumière le niveau de préparation des petites et moyennes entreprises (PME) au Maroc face aux cybermenaces. Alors que la digitalisation des PME est en constante progression, les résultats de cette enquête révèlent que 40% des entreprises interrogées estiment être exposées au risque cyber.

L’étude, intitulée « Cybermenaces, habitudes numériques et investissements : quelle maturité pour les entreprises marocaines ? », est le fruit d’une collaboration entre Kaspersky et le cabinet d’études Arlington Research. Les chercheurs ont sondé 300 entreprises marocaines employant de 10 à 250 salariés pour évaluer leur perception de la cybersécurité, leur niveau de connaissance, et les actions entreprises pour contrer les cybermenaces.

Malgré une certaine prise de conscience, il est à noter que la plupart des PME manquent de formation en matière de cybersécurité et de connaissance des risques associés. Cela souligne la nécessité d’une vigilance accrue pour se protéger contre les attaques de plus en plus sophistiquées des cybercriminels.

L’étude met en lumière le fait que bien que 65% des répondants estiment être bien protégés, leur sentiment de sécurité repose souvent sur l’utilisation de solutions grand public d’antivirus, qui ne sont pas suffisantes pour garantir une protection adéquate. Un important écart existe donc entre la perception de sécurité des PME et leur préparation effective en matière de cybersécurité.

Selon les données du Kaspersky Security Network, 324 types de fichiers malveillants ciblant les PME ont été détectés, ciblant 430 employés différents, et ayant été bloqués 4176 fois. Ces chiffres indiquent que chaque fichier malveillant a été propagé de nombreuses fois.

Interrogées sur les conséquences d’un potentiel incident de cybersécurité, une forte proportion d’entreprises perçoivent les risques de pertes de clients (42%), de pertes d’argent (40%), ou de pertes de données sensibles (44%) comme probables.

Pascal Naudin, Head of B2B Sales de Kaspersky au Maroc et en Tunisie, commente : « Les entreprises pêchent par excès de confiance. Un nombre conséquent d’entre elles sont convaincues que le simple fait de mettre en place un pare-feu ou un antivirus les protège de toutes les menaces. La sensibilisation et l’investissement dans des solutions de cybersécurité robustes doivent devenir une priorité absolue au Maroc pour protéger les PME de l’évolution des cybermenaces. »

Kaspersky recommande plusieurs mesures pour aider les entreprises à lutter contre les risques cyber, notamment la sensibilisation du personnel, l’adoption de solutions de protection anti-phishing, la mise en place de politiques d’accès aux ressources de l’entreprise, et des sauvegardes régulières des données essentielles.

L’étude met en évidence la nécessité pour les PME marocaines de revoir leur approche en matière de cybersécurité et d’adopter des mesures adéquates pour faire face à la montée des cybermenaces. Dans un environnement de plus en plus connecté, la protection des données et des activités en ligne devient une priorité cruciale pour les entreprises de toutes tailles.

À propos de Kaspersky :
Kaspersky est une entreprise internationale spécialisée en cybersécurité et en protection de la vie privée numérique, fondée en 1997. Elle propose un large éventail de solutions de sécurité pour protéger les entreprises, les infrastructures critiques, les autorités publiques et les particuliers à travers le monde contre les menaces numériques sophistiquées et en constante évolution. Les technologies de Kaspersky protègent plus de 400 millions d’utilisateurs et 240 000 entreprises, les aidant ainsi à sécuriser ce qui compte le plus pour elles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.