Maroc : l’enseignement supérieur s’adapte au marché du travail

0

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé, ce lundi 8 janvier, qu’il travaille sur une cartographie des formations disponibles dans les différentes universités marocaines. L’objectif est d’identifier les manques en termes de disciplines qui répondent aux besoins du marché de travail dans chaque région.

« Notre objectif est de permettre à chaque région de former les compétences qui vont répondre aux besoins du marché de travail local », a déclaré le ministre Abdellatif Miraoui, lors de son audition devant la Chambre des Représentants.

Le ministre a rappelé que les besoins en compétences varient d’une région à l’autre. Par exemple, les régions côtières ont un besoin important en formations liées au tourisme, à la pêche ou aux énergies renouvelables. Les régions intérieures, quant à elles, ont besoin de formations dans les domaines de l’agriculture, de l’artisanat ou de l’industrie.

La cartographie des formations sera réalisée en collaboration avec les universités, les conseils régionaux et les acteurs du marché de travail. Elle devrait être finalisée dans les prochaines semaines.

En parallèle, le ministère a également lancé le Programme des Bourses Doctorants – Moniteurs PASS. Ce programme vise à former une nouvelle génération de doctorants « talentueux », menant des activités de recherche « d’excellence » dans le cadre de la thèse de doctorat dans des thématiques prioritaires nationales.

Les boursiers recevront une bourse mensuelle nette de 7.000 DH sur une durée maximale de 36 mois.

Ces deux initiatives s’inscrivent dans la stratégie du gouvernement visant à moderniser l’enseignement supérieur et à le rendre plus adapté aux besoins du marché de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.