Sécurité hydrique : Nizar Baraka loue l’infrastructure hydraulique du Maroc

0

 

La première autoroute de l’eau au Maroc est maintenant opérationnelle, marquant une réalisation titanesque réalisée entièrement avec des compétences marocaines. Lors de la deuxième conférence africaine sur la réduction des risques en santé, qui s’est tenue à Marrakech, le ministre de l’Equipement et de l’eau, Nizar Baraka, a dressé un bilan impressionnant des réalisations du Maroc dans le domaine de la sécurité hydrique.

Cet événement, qui a eu lieu le 1er octobre 2023, a mis en lumière l’importance de la gestion intégrée de la sécurité hydrique en Afrique et l’impact des changements climatiques sur la santé et l’environnement. Un panel intitulé « Eau potable : ressources, exploitations agricoles, investissements continentaux et équité » a été particulièrement marquant, avec la participation de Nizar Baraka.

Lors de son intervention, Nizar Baraka a salué la vision politique du Roi Mohammed VI, qui a permis au Maroc de mettre en place une infrastructure hydraulique essentielle répartie dans tout le pays. Il a mis en avant le Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation 2020-2027, un ambitieux plan axé sur le développement des ressources hydriques, l’approvisionnement en eau potable en milieu urbain et rural, la gestion de la demande, la communication et la sensibilisation à l’économie de l’eau.

Le ministre a également souligné les réalisations impressionnantes du Maroc en matière de sécurité hydrique, notant que le pays compte actuellement 152 grands barrages d’une capacité totale estimée à 19,9 milliards de mètres cubes, avec 18 grands barrages en cours de construction. De plus, il existe 137 petits barrages en exploitation, des milliers de puits et points d’eau, 12 usines de dessalement d’eau de mer et 158 usines de traitement des eaux usées.

En conclusion de cet événement, les participants africains et internationaux ont formulé plusieurs recommandations, notamment la promotion d’une collaboration forte dirigée par des leaders et des experts africains issus du secteur public et privé. Cette collaboration vise à favoriser le développement de la santé en Afrique en garantissant un accès adéquat à l’eau potable et en mettant en œuvre des pratiques de gestion durable des ressources hydriques.

La politique visionnaire du Maroc et son engagement en faveur de la sécurité hydrique sont ainsi salués, et le pays semble être sur la voie de devenir un modèle en matière de gestion de l’eau et de développement durable, non seulement pour l’Afrique mais aussi pour le reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.