Signature d’une convention-cadre pour le développement des zones industrielles

Une convention-cadre visant le développement des zones industrielles dans la région de Casablanca-Settat a été signée à Casablanca, vendredi 5 janvier.

Les partenaires impliqués comprennent le Conseil de la région, le ministère de l’Industrie et du Commerce, le ministère de l’Économie et des Finances, ainsi que la wilaya de la région.

La convention vise à créer quatre zones industrielles, dont deux à Casablanca, une à Settat et une à Berrechid. Ces zones industrielles, d’une superficie totale de 1 000 hectares, devraient accueillir des entreprises des secteurs de l’automobile, de l’agroalimentaire, de l’aéronautique et du textile.

La convention prévoit également la mise en place de mesures incitatives pour attirer les investisseurs, notamment des exonérations fiscales et douanières.

Cette initiative s’inscrit dans le Plan de développement régional 2022-2027, qui vise à faire de la région de Casablanca-Settat un pôle industriel de premier plan au Maroc.

Mise en avant du rôle de Casablanca-Settat dans le développement industriel du Maroc

La signature de cette convention est une nouvelle illustration du rôle de premier plan que joue la région de Casablanca-Settat dans le développement industriel du Maroc.

La région est déjà le premier pôle industriel du pays, avec une contribution de 25 % au PIB industriel national. Elle accueille notamment de grandes entreprises internationales, telles que Renault, PSA, Intel et Danone.

Le développement des zones industrielles dans la région devrait contribuer à renforcer encore son positionnement de leader industriel.

Impacts attendus de la convention

La création des quatre zones industrielles prévues par la convention devrait avoir un impact positif sur l’économie de la région.

Elles devraient générer des investissements de l’ordre de 5 milliards de dirhams et créer environ 10 000 emplois durables.

Les zones industrielles devraient également contribuer à l’amélioration de l’environnement et de la sécurité sanitaire dans la région.

La signature de cette convention est un signal positif pour les investisseurs. Elle montre que la région de Casablanca-Settat est une destination attractive pour les entreprises qui souhaitent investir dans l’industrie.

Le développement des zones industrielles devrait contribuer à accélérer le rythme de croissance de l’économie de la région et à renforcer son positionnement de leader industriel au Maroc.

vous pourriez aussi aimer