Cosumar : Ambitieux Programme de Plantations Sucrières pour une Récolte Record en 2024

0

 

Le groupe Cosumar, un acteur majeur de l’industrie sucrière au Maroc, a annoncé un programme de grande envergure visant à étendre ses plantations de canne à sucre et de betterave à sucre dans le cadre d’une initiative audacieuse pour augmenter sa production de sucre blanc. L’objectif déclaré est de produire 487 000 tonnes de sucre blanc d’ici 2024 grâce à une superficie totale de 57 000 hectares consacrée à la culture des plantes sucrières.

Dans un communiqué officiel publié le 17 octobre 2023, Cosumar révèle son intention d’accroître les superficies consacrées à la culture de la betterave à sucre, envisageant potentiellement de cultiver sur 54 000 hectares, soit une augmentation significative par rapport aux 34 000 hectares de l’année précédente. Pour atteindre cet objectif ambitieux, le groupe prévoit de répartir les plantations sur diverses régions du Maroc. Les Doukkala, Tadla, l’Oriental, le Gharb et le Loukkos accueilleront respectivement 13 000, 14 000, 6 000, 15 000 et 6 000 hectares de plantes sucrières. La canne à sucre ne sera pas négligée, avec 3 000 hectares supplémentaires prévus dans les régions du Gharb et du Loukkos.

Cependant, Cosumar souligne que la réalisation de ces objectifs dépendra en grande partie de la disponibilité adéquate d’eau d’irrigation, un élément essentiel pour soutenir une croissance aussi importante. En ce qui concerne les intrants agricoles, le groupe a pris des mesures pour sécuriser l’approvisionnement en semences, engrais et produits phytosanitaires, avec un investissement dépassant 500 millions de dirhams.

Le coût des engrais a également été revu à la baisse, avec des prix subventionnés par l’État pour l’urée 46 et l’ammonitrate 33,5 fixés respectivement à 330 dirhams et 240 dirhams le quintal. Ces prix avantageux contrastent nettement avec les tarifs élevés de la campagne précédente, qui avaient connu une inflation des prix sans précédent. Cette réduction des coûts devrait permettre aux agriculteurs d’économiser considérablement sur les dépenses d’engrais, pouvant atteindre jusqu’à 4 000 dirhams par hectare, en fonction des régions. Le prix des semences reste stable par rapport à l’année précédente.

Dans le but de soutenir ses agriculteurs partenaires, Cosumar a annoncé un rééchelonnement des dettes contractées lors de la campagne agricole 2022-2023. De plus, le groupe a établi un nouveau Plan de relance de la canne à sucre en partenariat avec l’État, qui s’étalera sur les quatre prochaines années. Ce plan prévoit une subvention de 8 000 dirhams par hectare pour les nouvelles plantations de canne à sucre, en plus de la prime habituelle de 6 000 dirhams par hectare accordée par l’État. Cela signifie que chaque hectare de canne à sucre nouvellement planté bénéficiera d’une aide totale de 14 000 dirhams.

Cosumar a également adopté de nouvelles technologies dans le cadre de son projet Agriculture 4.0. Des drones équipés de caméras et de logiciels sont utilisés pour gérer les cultures de betteraves à sucre, ce qui permet de réaliser des économies substantielles allant de 800 à 1 500 dirhams par hectare pour les agriculteurs. Ces drones servent également à calculer avec précision le peuplement et le rendement des parcelles.

En outre, l’installation de Smart-Blenders dans toutes les régions garantit que chaque champ reçoit des engrais sur mesure, adaptés à ses besoins spécifiques, ce qui entraîne une réduction de 25% des dépenses liées aux engrais. La généralisation de l’examen des sols dans tous les secteurs est rendue possible grâce à la création d’un laboratoire central du groupe situé dans la zone de Tadla. Ce laboratoire peut traiter jusqu’à 200 échantillons de terre par jour, offrant ainsi la possibilité de développer des mélanges d’engrais adaptés à chaque champ spécifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.