Essaouira investit 60 millions de DH dans la préservation de son patrimoine historique

 

Dans le cadre du programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira (2019-2023), une enveloppe budgétaire substantielle de 60 millions de dirhams (MDH) a été allouée à la restauration des monuments historiques. Ces fonds sont destinés à soutenir divers projets visant à préserver le riche patrimoine architectural, culturel et cultuel de la cité marocaine.

Les interventions entreprises jusqu’à présent ont ciblé plusieurs sites emblématiques, avec un accent particulier sur la Sqala du port et ses installations annexes, recevant une allocation de 5 MDH. Les fontaines situées dans le tissu urbain ont également fait l’objet d’une attention spéciale, avec une enveloppe de 2 MDH allouée à leur réhabilitation.

Les lieux de culte, dont les mosquées Haha et Errahala, la Zaouia des Regraga, la Zaouia Kettania, et la synagogue Salât El Kamel, ont bénéficié d’une allocation de 10 MDH pour des travaux de préservation et de restauration.

Les travaux réalisés comprennent également le ravalement des façades des constructions, pour un coût total de 20 MDH, et la restauration et la réhabilitation de l’église portugaise, avec une enveloppe budgétaire de 10 MDH. De plus, la réhabilitation et la requalification des places historiques telles que Chrib Atay, Chefchaouni, El Fennanine, et Errahba ont représenté un investissement de 13 MDH.

L’objectif principal de ces actions est d’embellir et de valoriser davantage les sites historiques présents dans l’ancienne médina d’Essaouira, souvent surnommée la « Cité des Alizés ». Cette initiative vise à préserver le legs architectural, culturel et cultuel de la région, tout en renforçant son attrait touristique.

Le programme complémentaire de réhabilitation et de mise en valeur de l’ancienne médina d’Essaouira, mobilisant un investissement global de 300 millions de DH, est actuellement en phase finale. Sur les 27 projets prévus, 9 ont déjà été achevés, et les 18 restants sont en cours, démontrant l’engagement continu envers la préservation du patrimoine et le bien-être des 13 000 habitants de la médina. Les axes majeurs de ce programme incluent la réhabilitation de l’espace urbain, la restauration et la mise en valeur du patrimoine historique, la promotion de l’accès aux services sociaux, et le renforcement de l’attractivité touristique et économique de l’ancienne médina d’Essaouira.

vous pourriez aussi aimer