Internet par satellite : Comment le milliardaire Elon Musk élargit son réseau pour connecter l’Afrique

0

 

Après avoir obtenu des licences au Nigeria, Kenya, Rwanda, Mozambique et au Malawi, le milliardaire américain Elon Musk ambitionne de lancer les services de son fournisseur d’accès à Internet à haut débit par satellite, Starlink, dans 23 pays africains. Pour réussir ce pari, le propriétaire de SpaceX multiplie les partenariats avec des plateformes locales actives dans différentes régions du continent.

Connecter l’Afrique

Elon Musk, PDG de SpaceX, est à l’avant-garde de l’effort pour connecter l’Afrique à Internet par satellite à haut débit. Sa société, SpaceX, opère Starlink, une constellation de milliers de satellites de télécommunication en orbite terrestre basse, visant à fournir une connectivité Internet mondiale.

Après avoir étendu ses services à travers les États-Unis, l’Amérique, l’Europe et l’Asie, SpaceX se tourne désormais vers l’Afrique. Le 31 janvier 2023, Starlink a obtenu sa première licence continentale au Nigeria, avant de l’étendre au Rwanda, au Mozambique, au Kenya et au Malawi.

Cependant, la société ne compte pas s’arrêter là. Son objectif est d’étendre ses activités à 23 pays africains d’ici la fin de l’année 2023. Pour atteindre cet objectif ambitieux, Elon Musk multiplie les partenariats avec des distributeurs locaux et des fournisseurs de services de connexion à travers le continent.

Partenariats stratégiques

Elon Musk et SpaceX ont conclu plusieurs partenariats clés pour étendre la portée de Starlink en Afrique. Parmi les partenariats récents, on peut citer :

  1. Jumia Technologies : SpaceX a collaboré avec la plateforme de commerce en ligne Jumia Technologies pour commercialiser des terminaux et des kits de connexion aux satellites de Starlink. Ces produits seront initialement disponibles au Nigeria et au Kenya, puis étendus à dix autres pays africains où Jumia est présente.
  2. Paratus : Le 22 septembre, SpaceX a établi un partenariat avec Paratus, un fournisseur panafricain de connectivité à haut débit, pour distribuer les services Starlink dans les 35 pays africains où Paratus opère, ainsi que dans ses futures destinations.
  3. Africa Mobile Networks (AMN) : En juillet 2023, Starlink a collaboré avec Africa Mobile Networks, un opérateur britannique spécialisé dans les tours de télécommunication dans les zones rurales d’Afrique. AMN exploitera les capacités de connexion de Starlink au Nigeria, avec des projets d’extension à d’autres pays africains à l’horizon.

Ces partenariats stratégiques visent à étendre la couverture de Starlink en Afrique, en particulier dans les zones rurales et éloignées, où l’accès à Internet est limité.

Un pas vers la démocratisation de l’accès à Internet en Afrique

La démarche de SpaceX vise à démocratiser l’accès à Internet en Afrique, un continent caractérisé par une faible pénétration d’Internet à haut débit. En 2022, seulement 23 % de la population d’Afrique subsaharienne utilisait Internet mobile. De plus, 60 % de la population dans les zones couvertes par les réseaux mobiles n’avait pas accès à Internet, et 23 % n’étaient même pas couverts par les services Internet mobile.

L’expansion des services Starlink en Afrique devrait également stimuler la concurrence entre les opérateurs de télécommunications, ce qui pourrait entraîner une plus grande diversité d’offres, offrant ainsi une alternative aux coûts élevés de l’Internet mobile.

Dans l’ensemble, l’initiative d’Elon Musk et SpaceX pour connecter l’Afrique par satellite témoigne d’un engagement fort envers la réduction de la fracture numérique sur le continent et l’amélioration de l’accès à Internet pour les communautés mal desservies. Cela promet de révolutionner la connectivité en Afrique, en ouvrant de nouvelles possibilités économiques et éducatives pour des millions de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.