Kim Chapiron en tournée au Maroc pour son nouveau film « Le Jeune Imam »

0

 – Le réalisateur français Kim Chapiron entame une tournée au Maroc du 30 septembre au 6 octobre 2023 pour présenter son dernier film, « Le Jeune Imam ». Co-écrit en collaboration avec Ladj Ly, célèbre pour son film « Les Misérables », cette tournée couvrira plusieurs villes marocaines, notamment Rabat, Marrakech, Casablanca, Tanger et Meknès. Une rencontre spéciale est également prévue à Rabat en compagnie de l’islamologue Rachid Benzine.

Kim Chapiron, membre fondateur du collectif Kourtrajmé, est un réalisateur accompli avec trois longs-métrages à son actif, dont « Sheitan », « Dog Pound » et « La Crème de la crème ». Il est également connu pour ses réalisations de clips de rap pour des artistes tels qu’Oxmo Puccino, PNL et Mafia K’1 Fry. Son dernier film, « Le Jeune Imam », est un drame inspiré d’une histoire vraie qui offre un regard authentique sur les pratiques de l’islam en France, échappant aux stéréotypes habituels.

En parallèle des projections de son film, Kim Chapiron animera deux masterclasses ouvertes au public pour partager son expérience et son parcours dans l’industrie cinématographique.

Synopsis de « Le Jeune Imam » « Le Jeune Imam » est un drame de 1h38 qui se déroule en France en 2023. L’histoire suit Ali, un adolescent de 14 ans en difficulté. Élevé par sa mère seule, il est envoyé dans un village au Mali pour poursuivre son éducation. Dix ans plus tard, Ali revient en France avec le rêve de devenir l’imam de sa cité. Apprécié de tous, il décide d’aider chaque fidèle à réaliser le rêve de tout musulman : accomplir le pèlerinage à La Mecque.

 

Projections-rencontres en présence du réalisateur :

  • 30 septembre à 19h15 à la cinémathèque de Tanger.
  • 2 octobre à 19h au Cinéma Renaissance à Rabat, avec la participation de Rachid Benzine.
  • 3 octobre à 19h à l’Institut français de Marrakech.
  • 4 octobre à 15h à l’Institut français de Casablanca, suivi d’une masterclass ouverte.
  • 5 octobre à 19h à l’Institut français de Casablanca.
  • 6 octobre à 20h à l’Institut français de Meknès.

Dates de projection dans les salles de l’Institut français du Maroc :

  • 28 et 30 septembre à 19h15 à la cinémathèque de Tanger.
  • 12 octobre à 19h à l’Institut français de Casablanca.
  • 13 octobre à 19h à l’Institut français de Kénitra.
  • 13 octobre à 19h à l’Institut français de Tétouan.
  • 18 octobre à 19h au Ciné Atlas d’El Jadida.
  • 20 octobre à 10h à l’Institut français d’Agadir.
  • 28 octobre à l’Institut français d’Oujda.

Biographies des intervenants :

Kim Chapiron est un réalisateur et scénariste français né le 4 juillet 1980 à Paris. Il est un membre fondateur du collectif Kourtrajmé, aux côtés de Romain Gavras et Vincent Cassel. Kim Chapiron a réalisé plusieurs longs-métrages à succès, notamment « Sheitan », « Dog Pound » (lauréat du prix du Meilleur nouveau réalisateur au Festival du film Tribeca 2010), et « La Crème de la crème ». En plus de sa carrière cinématographique, il est également musicien et a dirigé de nombreux clips, notamment pour des artistes comme Oxmo Puccino, PNL et Mafia K1 Fry.

Rachid Benzine est un islamologue, politologue et enseignant franco-marocain. Après son arrivée en France à l’âge de sept ans, il s’est distingué en devenant champion de France de kickboxing en 1996 avant de se tourner vers des études en histoire et en islamologie. Rachid Benzine a enseigné à l’Institut d’études politiques d’Aix-en-Provence, notamment dans le cadre du Master « Religions et société », et a été chercheur associé à l’observatoire du religieux. Il est également co-directeur de la collection « Islam des lumières » aux éditions Albin Michel et s’engage activement dans le dialogue islamo-chrétien.

Le collectif Kourtrajmé, dont le nom est un verlan de « court métrage », est une association française et un collectif d’artistes travaillant dans le domaine de l’audiovisuel. Fondé en 1994 par Kim Chapiron, Toumani Sangaré et Romain Gavras, le collectif compte actuellement 135 membres actifs œuvrant dans divers domaines. Depuis 2018, Kourtrajmé a également mis en place des écoles de cinéma, sous l’impulsion de Ladj Ly.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.