Les Violences Reprennent à Gaza Après l’Expiration de la Trêve : L’Unicef Alerté sur la Situation Critique des Hôpitaux

0

La situation dans la bande de Gaza a repris une tournure tragique après l’expiration de la trêve entre Israël et le Hamas, selon les témoignages poignants d’habitants locaux. Anas Abou Dagga, un résident de 22 ans du sud de la bande de Gaza, décrit la reprise des hostilités comme encore plus féroce.

Le ministère de la Santé du Hamas a signalé au moins 29 morts palestiniens, dont des enfants, victimes des bombardements israéliens vendredi matin. Anas Abou Dagga, lui-même touché par les attaques, partage le récit déchirant de la destruction de sa maison et des blessures de sept de ses proches.

Jamil Abou Dagga, un proche, témoigne également de l’impact des bombardements sur sa famille, la tête bandée. Amal Abou Dagga, en larmes et le voile beige couvert de sang, exprime son désarroi quant au sort de ses enfants.

La situation critique des hôpitaux est soulignée par l’Unicef, qui a averti que les établissements encore en fonctionnement sont déjà débordés. James Elder, porte-parole de l’Unicef, décrit la situation comme « une guerre contre les enfants » dans une vidéo en ligne tournée dans l’un des hôpitaux de la bande de Gaza.

Dans cette vidéo, Elder mentionne qu’un hôpital, actuellement le plus grand en fonctionnement, est déjà à 200% de sa capacité. Il souligne le danger imminent pour les enfants, précisant qu’une bombe est tombée à seulement 50 mètres de l’établissement, mettant en lumière l’urgence de la situation.

Face à cette escalade de la violence, l’appel à l’action de James Elder est clair : « Ne rien faire pour ceux qui ont de l’influence, c’est autoriser la mort d’enfants. » La communauté internationale est maintenant confrontée à la pressante nécessité de répondre à cette crise humanitaire et de prendre des mesures pour mettre fin aux souffrances des civils innocents pris au piège de ce conflit dévastateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.