L’Espagne et le Maroc Voient le Futur des Liaisons Maritimes avec DFDS

0

FRS Iberia/Maroc, créée en 2000, est devenue au fil des ans la principale compagnie maritime opérant tous les ports du détroit de Gibraltar. Avec une flotte composée de cinq catamarans rapides, deux ferrys classiques et un ferry RoRo, la société a réussi à prospérer malgré une concurrence féroce.

Le succès de FRS Iberia/Maroc s’explique en partie par la croissance économique du Maroc et la consolidation du marché commun entre les deux pays. En 2023, la société prévoit de transporter 1,9 million de passagers et 370 000 véhicules, confirmant ainsi son statut de leader du marché des ferrys entre l’Espagne et le Maroc, tant dans le transport de passagers que de marchandises.

La décision de vendre FRS Iberia/Maroc découle de la recherche d’un partenaire solide pour soutenir la croissance de la marque. DFDS, la compagnie maritime danoise basée à Copenhague, s’est révélée être le choix idéal. Comme FRS, DFDS a une longue tradition dans le secteur maritime, remontant à 1866, et est principalement active dans le trafic de ferrys en Europe du Nord, avec une expansion récente en Méditerranée.

La vente de FRS Iberia/Maroc à DFDS sera une transition en douceur, avec la société danoise s’engageant à maintenir les normes de qualité élevées et à conserver les employés locaux expérimentés. Götz Becker, CEO de FRS Flensbourg, a souligné l’importance de cette transition en déclarant : « Nous sommes heureux d’avoir trouvé en DFDS un partenaire qui continuera à gérer l’entreprise de manière éprouvée. Les 750 employés de FRS Iberia/Maroc resteront chez DFDS. »

Ronny Moriana Glindemann, directeur général de FRS Iberia/Maroc, voit cette acquisition comme une opportunité excitante pour le développement futur des services aux passagers et au fret. Avec plus de 75 navires modernes et une présence mondiale dans plus de 20 pays, DFDS est bien positionnée pour soutenir la croissance de FRS Iberia/Maroc.

La transaction est actuellement soumise à l’approbation des autorités de la concurrence espagnoles et marocaines, et le montant de l’achat demeure confidentiel entre les parties. Cependant, cette acquisition promet de redéfinir le paysage des liaisons maritimes entre l’Espagne et le Maroc grâce à la fusion de deux acteurs majeurs du secteur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.