L’Intelligence Artificielle : Le Maroc cherche à renforcer sa position dans la région MENA

 

En 2023, l’Intelligence Artificielle (IA) occupe une place centrale dans les débats mondiaux, soutenue par des avancées notables et des réglementations importantes. Oxford Insights, une société de conseil basée à Londres, vient de publier son rapport annuel intitulé « Government IA Readiness Index 2023, » évaluant la préparation des gouvernements du monde à intégrer l’IA de manière efficace et responsable dans les services publics.

Le rapport classe cette année 193 pays, en hausse par rapport aux 181 de l’année précédente, à travers 39 indicateurs regroupés en 10 dimensions. Ces dimensions reposent sur trois piliers essentiels : Gouvernement, Secteur technologique, et Infrastructures et données.

Oxford Insights souligne dans son rapport que l’année 2023 a été marquée par des avancées significatives dans l’IA générative, des développements majeurs en matière de réglementation, tels que la loi sur l’IA de l’Union Européenne, et une multiplication des événements liés à l’IA à travers le monde. Les gouvernements reconnaissent de plus en plus l’impact transformateur de cette technologie.

Malgré les efforts déployés par les gouvernements pour stimuler l’innovation et établir des cadres réglementaires, l’intégration efficace de l’IA dans les services publics demeure un défi complexe, selon la même source.

Le rapport classe le Maroc au 88ème rang, perdant ainsi une place par rapport à 2022, avec un score de 43,34 sur 100. Dans la région MENA, le Maroc se positionne au 12ème rang, dominée par les Émirats Arabes Unis (18ème mondial). Le Maroc obtient un score louable dans le pilier « Infrastructures et données » avec 56,79 sur 100. Cependant, il est moins bien noté dans les piliers « Gouvernement » (37,54 sur 100) et « Secteur technologique » (35,69 sur 100).

Sur le continent africain, l’île Maurice se classe en tête (61ème mondial), suivie de l’Égypte, de l’Afrique du Sud, de la Tunisie, puis du Maroc à la 5ème position. Dans le monde arabe, les Émirats Arabes Unis conservent leur position dominante, suivis de l’Arabie Saoudite, du Qatar, d’Oman, de la Jordanie, du Bahreïn, de l’Égypte, du Koweït, du Liban, de la Tunisie et du Maroc.

Au niveau mondial, les États-Unis occupent la première place, suivis par Singapour, le Royaume-Uni, la Finlande, le Canada, la France, la Corée, l’Allemagne, le Japon et les Pays-Bas dans le Top 10 mondial. En revanche, la Corée du Nord, la Syrie et le Sud Soudan occupent les trois dernières positions.

Les gouvernements du monde entier s’orientent vers l’adoption de l’IA pour améliorer l’efficacité des services publics. Cependant, le manque de compréhension des fondements nécessaires pour intégrer cette technologie demeure un défi. L’indice de préparation à l’IA du gouvernement d’Oxford Insights offre ainsi des informations cruciales pour guider cette transition.

vous pourriez aussi aimer