L’ONCF Lance un Appel à Concurrence pour l’Acquisition de 168 Nouveaux Trains, dont 18 TGV

0

L’Office national des chemins de fer (ONCF) du Maroc a lancé un appel à concurrence visant à acquérir 168 nouveaux trains, dont 18 trains à grande vitesse (TGV). Cette initiative fait suite à un appel à manifestation d’intérêt international lancé en septembre 2022, qui a suscité dix réponses de la part de constructeurs internationaux de matériel roulant.

L’objectif principal de cette acquisition est de répondre à la forte croissance du trafic voyageurs, de remplacer une partie de la flotte arrivée en fin de vie et d’assurer les liaisons sur la future extension de la ligne à grande vitesse (LGV) vers Marrakech. De plus, ces nouveaux trains seront déployés pour le service de proximité, similaire au Réseau Express Régional (RER), dans les régions de Casablanca et Rabat.

L’investissement total pour cette acquisition s’élève à environ 16 milliards de dirhams. Il ne vise pas seulement l’achat de trains, mais également à créer un écosystème industriel ferroviaire marocain. Cette initiative est perçue comme un moyen de stimuler la création d’emplois et de renforcer le tissu industriel national. L’ONCF aspire à atteindre un taux d’intégration locale qui positionnerait le Maroc en tant que plateforme compétitive au niveau continental, voire mondial.

Il convient de rappeler que l’ONCF avait précédemment lancé un appel à manifestation d’intérêt international en septembre 2022 pour identifier des acteurs potentiellement intéressés par le projet. Cette démarche visait à obtenir de meilleures offres, à établir des partenariats solides et à recueillir des informations sur les compétences, les ressources et les idées des parties intéressées.

Suite à cet appel, l’ONCF a reçu dix expressions d’intérêt de la part de constructeurs internationaux de matériel roulant. L’appel à concurrence actuel s’articule autour de trois composantes principales :

Achat des Trains : Le processus d’acquisition comprend la commande de 168 trains, avec un planning de livraison étalé sur quatre ans, de 2027 à 2030.

Partenariat pour la Maintenance : L’ONCF et le constructeur retenu établiront une structure commune chargée d’assurer les prestations de maintenance courante et industrielle des trains.

Développement Industriel : Le constructeur retenu devra mettre en œuvre un projet de développement industriel, comprenant la construction d’une unité industrielle de fabrication et le développement d’un écosystème ferroviaire avec des fournisseurs et des sous-traitants, dans une perspective d’exportation similaire à celle des industries automobiles et aéronautiques.

Cette initiative marque une étape importante dans la modernisation du réseau ferroviaire marocain et renforce les ambitions du pays en matière d’infrastructures de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.