Mesures Draconiennes à Casablanca pour Contrer le Stress Hydrique

Les autorités de Casablanca ont récemment mis en place des mesures strictes pour faire face au stress hydrique menaçant la région et éviter une pénurie d’eau imminente. Ces actions, qui incluent la fermeture hebdomadaire des hammams et des stations de lavage de voitures, s’inscrivent dans une série de restrictions visant à optimiser la consommation d’eau dans la métropole.

En réponse au ralentissement du débit d’eau dans le réseau de distribution, les espaces publics considérés comme trop consommateurs d’eau, tels que les hammams, seront fermés chaque semaine du lundi au mercredi. De plus, l’utilisation de l’eau potable pour le nettoyage des boulevards, des places publiques, ainsi que l’arrosage des espaces verts, est désormais interdite. Les piscines publiques ne pourront être remplies qu’une fois par an.

Ces mesures, appliquées immédiatement et en vigueur jusqu’à nouvel ordre, sont accompagnées d’une campagne de sensibilisation intense auprès des citoyens. Une circulaire signée par le Wali de Casablanca exhorte également le Conseil de la ville, les conseils préfectoraux et les délégués régionaux à élaborer des plans d’action pour optimiser l’usage de l’eau. La circulaire souligne l’importance d’accélérer les investissements dans l’entretien du réseau de distribution d’eau potable.

Ces décisions font écho à une circulaire du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, enjoignant l’ensemble des walis et des gouverneurs à prendre des mesures contre le gaspillage de l’eau. Ces actions s’alignent sur la priorité nationale accordée à l’économie de l’eau, soulignée lors d’une séance au Palais Royal où le Roi a appelé à une communication transparente sur la situation hydrique et renforcé la sensibilisation du public à l’économie de l’eau et à la lutte contre le gaspillage.

vous pourriez aussi aimer