Renault cède 5% du capital de Nissan dans le cadre d’une nouvelle phase de l’alliance

Renault a confirmé mercredi avoir cédé 211 millions d'actions de Nissan, soit 5% des 28,4% qu'il détenait, pour 764 millions d'euros, entraînant dans ses comptes une moins-value d'un milliard d'euros. (archives)
0

Renault Group a confirmé son intention de céder jusqu’à 5% du capital de Nissan au constructeur japonais. Cette cession concerne jusqu’à 211 millions d’actions, représentant une partie des 28,4% d’actions Nissan transférées par le groupe français dans une fiducie française le 8 novembre 2023.

La transaction s’inscrit dans le programme de rachat d’actions annoncé par Nissan le 12 décembre 2023, avec une exécution prévue pour le mercredi suivant, comme l’a précisé Renault Group dans un communiqué officiel. Selon le nouvel accord de l’alliance entre les deux constructeurs, Renault Group et Nissan maintiendront une participation croisée de 15%.

La valeur de cette cession d’actions Nissan par Renault Group atteindra jusqu’à 765 millions d’euros à la date de la transaction. Cependant, elle entraînera également une moins-value de cession pouvant aller jusqu’à 1,5 milliard d’euros, impactant le résultat net des comptes consolidés de Renault Group. Cette moins-value sera comptabilisée dans la catégorie « Autres produits et charges d’exploitation », mais ne devrait pas affecter le résultat opérationnel du groupe, selon le communiqué.

La transaction n’aura aucun impact sur les autres actions Nissan au bilan de Renault Group et Renault S.A. Elle s’inscrit dans la stratégie d’allocation du capital de Renault Group, qui se divise en deux phases. La première phase concerne la mise en œuvre des projets stratégiques de la phase « Revolution » du groupe, tandis que la seconde est liée à la poursuite du développement de Renault Group autour de ses différentes chaînes de valeur et au retour aux actionnaires.

Cette démarche intervient dans le contexte de la nouvelle forme de l’alliance entre Renault et Nissan, lancée officiellement le 8 novembre 2023. Cette alliance, annoncée en février de la même année, remplace les accords précédents régissant la gouvernance de l’Alliance. Ces deux constructeurs automobiles, partenaires depuis 24 ans, continuent ainsi à adapter leur coopération pour répondre aux évolutions du marché et aux enjeux de l’industrie automobile mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.