ChatGPT promet des « superpouvoirs » pour tous

0

Moins d’un an après le lancement phénoménal de l’interface d’intelligence artificielle (IA) générative ChatGPT, la start-up OpenAI a présenté lundi ses dernières innovations, des chatbots de conseil à personnaliser aux outils plus performants et moins chers pour les développeurs.

Le patron de l’entreprise, Sam Altman, a déclaré que depuis le lancement de ChatGPT le 30 novembre précédent, environ 100 millions d’utilisateurs actifs utilisent cette IA toutes les semaines pour diverses tâches, allant de la rédaction de messages à la création d’histoires pour leurs enfants.

L’innovation majeure réside dans la possibilité pour les utilisateurs abonnés de créer leur propre chatbot personnalisé, sans nécessité de compétences en programmation.

OpenAI a lancé les « GPT », des agents capables d’aider dans divers domaines, de l’apprentissage des règles de jeux de société à l’enseignement des mathématiques.

Ces chatbots sont alimentés par les modèles de langage d’OpenAI et les instructions fournies par les créateurs, ce qui ouvre de vastes perspectives pour l’utilisation de l’IA générative.

Sam Altman a qualifié ces développements de « superpouvoirs » à la demande pour chacun, soulignant que l’intégration généralisée de l’intelligence artificielle offrira des avantages inégalés.

Outre les chatbots personnalisés, OpenAI a annoncé d’autres avancées, notamment le modèle « GPT-4 Turbo » prenant en compte davantage de contexte, des coûts réduits et des capacités multimédias améliorées dans l’interface de programmation d’application (API).

OpenAI prévoit également de prendre en charge les frais juridiques en cas de poursuites pour infraction à la propriété intellectuelle, renforçant son engagement envers les développeurs.

Ces annonces visent à maintenir OpenAI en tête de la course à l’IA générative, avec des géants de la technologie comme Google et Microsoft en compétition pour développer des outils similaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.