Le Maroc et les Émirats Arabes Unis inaugurent un partenariat révolutionnaire pour la ligne TGV Kénitra-Marrakech

Dans le cadre d’une récente déclaration de partenariat entre le Maroc et les Émirats Arabes Unis, le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, a révélé des détails cruciaux sur l’avenir des infrastructures ferroviaires au Maroc. La pièce maîtresse de cette collaboration audacieuse est le projet de ligne à grande vitesse (TGV) qui reliera Kénitra à Marrakech.

Ce projet ambitieux, résultat d’une coopération renforcée entre les deux pays, représente un jalon significatif dans la coopération bilatérale. Il est destiné à révolutionner le paysage des transports au Maroc. Selon Khlie, cette collaboration aboutira à la création d’une structure financière novatrice pour la réalisation de ce TGV, visant à relier Tanger et Marrakech en moins de trois heures d’ici 2029. Les trajets entre Tanger et Rabat seront réduits à une heure, et ceux entre Tanger et Casablanca à une heure trente-cinq.

Au-delà des améliorations notables des temps de trajet, ce projet revêt une importance économique et sociale considérable. La construction de cette ligne est estimée générer environ 70 millions de journées de travail, créant ainsi 3 700 emplois permanents pendant la phase des travaux. Cela offre une opportunité économique immense pour le secteur du transport et le marché du travail marocain.

L’innovation financière de ce projet réside également dans sa structure. Grâce au partenariat Maroc-Émirats Arabes Unis, les autorités mettront en place une structure financière unique et novatrice pour soutenir le développement de cette ligne TGV. Ce modèle pourrait devenir une référence pour des projets d’infrastructures futurs, non seulement au Maroc mais également dans d’autres régions du monde.

Le projet de la ligne TGV Kénitra-Marrakech s’inscrit dans une vision plus large de développement et de modernisation des infrastructures au Maroc. Il promet de renforcer la connectivité entre les principales villes du royaume, favorisant ainsi le commerce, le tourisme et les échanges culturels.

vous pourriez aussi aimer