Prévisions du CIC : Importations Massives de Blé Tendre au Maroc pour 2023/24

0

La récurrence de la sécheresse au Maroc a une fois de plus affecté la production de blé tendre cet été. En réponse, le pays prévoit d’accroître ses importations de blé tendre pour la campagne 2023/24 par rapport à l’année précédente. Selon les estimations du Conseil international des céréales (CIC), ces importations devraient atteindre 5,40 millions de tonnes, comparativement à 4,80 millions de tonnes en 2022/23.

La sécheresse a également entraîné une augmentation de la consommation nationale de blé tendre, principalement en raison de l’utilisation alimentaire. Le Maroc a été fortement impacté par une récolte désastreuse due à une sécheresse sévère l’année précédente, ce qui l’a conduit à se tourner vers la France. Cette année encore, le Royaume a été confronté à un grave déficit hydrique, laissant peu d’espoir quant à des récoltes conséquentes pour l’année 2023. Par conséquent, des importations substantielles seront nécessaires en 2023/24.

Les programmes d’exportation en France ont connu une forte demande en provenance du Maroc au cours des derniers mois. La production de blé en France s’améliore en 2023 par rapport à 2022, mais elle demeure insuffisante pour satisfaire les besoins nationaux, en particulier pour le blé tendre.

Le Maroc a annoncé des subventions pour faciliter l’importation de blé tendre de 2 millions de tonnes entre octobre et décembre. Les importations de blé tendre français ont considérablement augmenté ces dernières années, passant de 1 million de tonnes en 2020/21 à 2,8 millions de tonnes en 2022/23.

Cependant, au cours des trois premiers mois de la campagne 2023/24, les achats de blé tendre français par le Maroc ont diminué, en partie à cause de la concurrence accrue des importations de blé tendre de la région de la Mer Noire.

Pour répondre à la demande du Maroc et atteindre ses objectifs d’exportation, la France devra « reconquérir » ce marché au cours de la campagne 2023/24. Selon « Intercéréales », le Maroc importerait environ 2,5 millions de tonnes de blé tendre français sur cette campagne, soit environ 46% de ses besoins, contre 60% en 2022/23.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.